Comment faire pour bien accorder un piano ?

Pour que la sonorité de votre piano soit parfaite, elle a besoin, de temps en temps, d’être accordée. Cependant, si auparavant, on avait toujours besoin des services d’un accordeur professionnel pour s’assurer de la tâche, de nos jours, il est possible de le faire soi-même. Cela, en s’aidant des consignes sur le net et en suivant les indications des tutoriels qu’on peut avoir sur les plateformes de formation en piano.

Les essentiels à connaitre avant de se lancer dans l’accordage du piano

Avant de se lancer dans l’accordage d’un piano, il est nécessaire de penser à quelques impératifs. En effet, on ne peut le faire que si on a une ouïe très aiguisée qui peut détecter les moindres fausses notes. Il vous faudra aussi, être en connaissance des octaves, mais également, des accords qu’on peut réaliser avec un piano. Ce qui veut dire, que vous devez tout d’abord maitriser cet instrument et être un peu musicien dans le sang. Cependant, il est recommandé de faire cet exercice pour améliorer ses connaissances et ses expériences en musique. Cela vous permettra d’approfondir l’usage des accords et d’apprendre à mieux écouter. Par ailleurs, il vous sera aussi utile de disposer des équipements adéquats pour réaliser l’accordage. Sachez que sur un piano acoustique classique, on retrouve quelques 220 cordes qui donnent le son, mais aussi, 88 notes sur le clavier. Pour un accordage d’un piano droit, donc sans queue, comptez jusqu’à 110 euros le prix du service d’un accordeur que vous appelez à la maison pour 2 h de travail. Si vous avez un piano à queue, ce sera encore plus cher, et cela peut aller jusqu’à 150 euros les 2 h. Si vous voulez le faire vous-même, cela peut vous prendre 3 à 4 h, mais il vous faut acheter des outils comme l’accordeur chromatique, le diapason, une table de travail pour faire l’accordage, un accordoir, des bandes de feutres, des pinces, et une lampe pour vous éclairer.

Ce qu’il faut prendre en compte pour bien accorder votre piano

Pour que l’accordage de votre piano soit parfait, il existe des points importants et des précautions qu’il faudra pendre en compte. Avant tout, il faut mettre le piano loin des rayons du soleil, mais aussi, loin d’une source d’humidité avant de l’ouvrir. Ensuite, pensez à vous mettre bien au calme. Rien ne doit vous déranger et toutes les portes et fenêtres doivent même être bien fermées. Cela vous permettra de faire un accordage parfait en ayant la possibilité de bien écouter les sons qui sortent de chaque corde et ceux effectués avec les accords. Vous devrez donc, être parfaitement concentré. Il vous faudra aussi vous protéger les mains avec des gants avant de faire le travail d’accordage. Cela, afin d’éviter de se blesser. Et comme conseil, vous devez éviter de mettre trop de tension sur les cordes. Pensez aussi à installer les coins et à bien mémoriser les différentes fixations. Vous devez également, faire grandement attention aux marteaux, feutres et autres mécanismes dans le piano. Ces derniers ne doivent pas être détériorés, car leur remplacement peut couter très cher. C’est-à-dire que chaque manipulation devra se faire toute en douceur, et avec une concentration maximale. D’ailleurs, si vous êtes trop pressé, le résultat peut être contre-productif. Et enfin, il faut aussi connaitre qu’une manipulation de la cheville vers la gauche permet de réduire le ton, si on l’augmente quand on la tourne vers la droite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *